Catherine Meurisse, première dessinatrice BD nommée à l'Académie des beaux-arts

Publié le 17.01.2020
Mercredi 15 janvier 2020, Catherine Meurisse a été nommée pour siéger dans la section de peinture de l'Académie des Beaux-Arts. Une première pour une dessinatrice de BD. Elle succède au peintre et sculpteur Arnaud d’Hauterives (1993-2018).
Catherine Meurisse, marraine de BD 2020

En ce début d'année 2020, notre marraine enchaîne les distinctions. En effet, elle fait également partie des trois auteurs finalistes en lice pour le Grand Prix d'Angoulême, avec Emmanuel Guibert et Chris Ware. Succèdera-t-elle à Rumiko Takahashi ? Le nom du lauréat du Grand Prix 2020 sera dévoilé le mercredi 29 janvier 2020 à 18 heures, à l’occasion de l’ouverture officielle du festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Biographie

Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle poursuit ses études à Paris, à l’École nationale supérieure des arts graphiques (école Estienne), puis à l’École nationale supérieure des arts décoratifs. En 2005, elle rejoint l’équipe de Charlie Hebdo. Elle dessine également pour des magazines et des quotidiens, comme LibérationMarianneLes Échos, CausetteTéléramaL’Obs... et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs (Bayard, Gallimard, Nathan, Sarbacane...).

Elle signe plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles Mes hommes de lettres (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, Savoir-vivre ou mourir (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide hilarant des bonnes manières enseignées par la baronne Nadine de Rothschild, Le Pont des arts (éditions Sarbacane), récit d’amitiés tumultueuses entre peintres et s écrivains, ou Moderne Olympia (éditions Futuropolis), une relecture jubilatoire du mythe de Roméo et Juliette, au musée d’Orsay, sur fond de comédie musicale.

Aux éditions Dargaud, elle publie Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle, telles que Yolande Moreau ou Anémone, ainsi que La Légèreté, récit de son retour à la vie, au dessin et à la mémoire, après l’attentat contre Charlie Hebdo. En 2016, elle sort également, toujours chez le même éditeur, Scènes de la vie hormonale, et en 2018 Les Grands Espaces.

En 2019, avec Delacroix (Dargaud), Catherine Meurisse s’invite dans les souvenirs d’Alexandre Dumas et de son amitié avec Eugène Delacroix, dont elle offre une adaptation toute personnelle.

En 2020, elle est élue à l'Académie des Beaux-Arts. Elle est ainsi la première dessinatrice de bande dessinée à devenir membre de l'Institut.