Découvrez le palmarès du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2020

Publié le 03.02.2020
En plus du Grand Prix décerné jeudi 30 janvier à Emmanuel Guibert, onze prix, appelés les Fauves d’Angoulême, ont été attribué ce 1er février sur la Scène nationale du théâtre d’Angoulême. Découvrez sans attendre le détail du palmarès dans lequel on retrouve quatre albums soutenus par le Centre national du livre (CNL).

Fauve d’or – Prix du meilleur album

Révolution Tome 1 : Liberté de Florent Grouazel et Younn Locard (Actes Sud  / L’An 2)

Soutenu par le CNL

Florent Grouazel : "On refuse que l'Histoire ne soit faite que par des gens qui ont laissé une trace."

Fauve Spécial du jury

Clyde Fans de Seth (Delcourt)

 

Fauve de la série

Dans l’abîme du temps de Gou Tanabe. Traduit du japonais par Sylvain Chollet (Ki-Oon)

 

Fauve Révélation

Lucarne de Joe Kessler (L’Association)

 

Fauve de l’Audace

Acte de Dieu de Giacomo Nanni. Traduit de l'italien par Laurent Lombard (Ici Même)

Soutenu par le CNL

 

Fauve Prix du Public France Télévisions

Saison des Roses de Chloé Wary (FLBLB)

Soutenu par le CNL

 

Fauve du Patrimoine

La Main verte et autres récits de Nicole Claveloux et Edith Zha (Cornélius)

Soutenu par le CNL

 

Fauve Polar SNCF

No direction de Emmanuel Moynot (Sarbacane)

Emmanuel Moynot : "Il m'est impossible d'écrire des personnages qui n'aient pas de part de moi."

 

Fauve Jeunesse

Les Vermeilles de Camille Jourdy (Acte Sud BD)

 

Fauve Jeunes adultes

Le Tigre des neiges, Tome 4 de Akiko Higashimura. Traduit du japonais par Miyako Slocombe (Le Lézard Noir)

 

Fauve BD Alternative

Komikaze de Ivana Armanini (Croatie)

Un Fauve d'honneur a également été décerné à l'artiste de bande dessinée japonais Yoshiharu Tsuge pour l'ensemble de son œuvre.

 

Trois ans après avoir été distingué par le Prix René Goscinny pour l'ensemble de son œuvre, le créateur de La Guerre d’Alan et d’Ariol, le Français Emmanuel Guibert a quant à lui été élu Grand Prix du 47e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, au terme d’un vote qui a réuni 1852 auteurs et autrices de bande dessinée.

  

Enfin, le Prix Goscinny, créé pour mettre en valeur le travail des scénaristes de bande dessinée, a été attribué à Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann, co-scénaristes de l’album Le Dernier Atlas publié aux éditions Dupuis.

Gwen de Bonneval : "Nous sommes heureux d'être associés au nom de Goscinny."