Deutsche Comics 2017 La bande dessinée allemande

Publié le 27.11.2019
Quand on interroge les Allemands sur leurs souvenirs de lecture de leur première bande dessinée, des noms et des titres familiers reviennent régulièrement : der Gallier, Tim und Struppi, ou Die Schlümpfe.

Présentation

Quand on interroge les Allemands sur leurs souvenirs de lecture de leur première bande dessinée, des noms et des titres familers reviennent régulièrement : Astérix, Tintin ou les Schtroumpfs, plus connus dans leur version outre-Rhin sous les noms d’Asterix der Gallier, Tim und Struppi, ou Die Schlümpfe.

C’est dire si l’influence de la bande dessinée franco-belge est importante en Allemagne, même si elle vient compléter des séries patrimoniales comme Max und Moritz et Vater und Sohn et des œuvres emblématiques comme celles de Ralf König ou de Walter Moers. Pour autant, les deux dernières décennies ont vu le développement d’une nouvelle bande dessinée qui a su tirer le meilleur de ces différents modèles tout en s’ouvrant plus largement aux influences internationales (le roman graphique, l’underground américain ou les codes du manga). Une nouvelle génération d’auteurs et d’autrices s’est ainsi mise à explorer genres et formes pour proposer des récits originaux et novateurs qui ont su trouver l’écho du public aussi bien dans leur pays qu’à l’étranger.

Pour Deutsche Comics, nous avons choisi 6 d’entre eux (Flix, Reinhard Kleist, Isabel Kreitz, Mawil, Thomas Von Kummant et Birgit Weyhe). A ces gros plans sur les albums de ces auteurs et autrices vient s’ajouter une section « fanzines, collectifs, festivals et ateliers » : The Millionaires Club, un rassemblement d’auteurs basés à Leipzig, la revue féministe Spring et le fanzine Beton dont plusieurs membres sont des lyonnais exilés à Berlin.  

CONTACT

Alexis CHAPOLARD

Responsable de production

itinerance@lyonbd.org

09 50 21 74 00

Lyon BD Organisation
9 Quai André Lassagne
69001 Lyon

Plus d'infos sur cette exposition

Télécharger la fiche pdf de l'exposition